Sommaire

 

LINUX MANDRAKE 9.0

 

Ça fait plus d'un mois que j'ai récupéré le PowerPack automnal de la dernière Mandrake 9.0. Le temps de tout mettre en place et de tourner un peu avec, pour analyser le comportement de l'ultime version de mon OS favori, et je vous livre ici mon expérience... Le Pack se compose 7 CD's, dont 1 de sources, 2 contenant des applications commerciales, et 4 CD's d'installation... Les applications commerciales sont StarOffice 6 bien sûr, qui n'est plus libre, MainActor (montage vidéo), BRU (logiciel de sauvergardes), AC3D (modeleur 3D), Varicad pour la 3D type industrielle, le navigateur web Opera (pas trouvé sur les disques !?), la suite bureautique HancomOffice, l'anti-virus Kaspersky, un prog' pour envoyer des fax, des progiciels de compta/gestion, environnement de développement et compilateurs, etc... (soit une quarantaine de softs au total).

Comme d'habitude, Mandrake propose une distribution complète comprenant le noyau 2.4.19, XFree86 4.2.1, KDE 3, Gnome 2, et une foultitude d'applications, de librairies, de pilotes matériels... On retrouve pêle-mêle, OpenOffice 1.0.1 en Français, GIMP, plein de jeux, comme LBreakout et Chromium (mais plus de TuxPuck, que j'adore... :-( ), mais aussi des packages de jeux éducatifs comme Klettres, les lecteurs multimédia traditionnels (Xine, Noatun, XMMS...), le dernier compilateur GCC 3.2, les outils de configuration HardDrake, DiskDrake, le Centre de Contrôle KDE, le gestionnaire de paquetages Kpackage, de nombreux outils réseaux (SAMBA, VNC, SSH...)...

L'installation est comme à l'accoutumée, très accessible, même pour le débutant. L'outil de partionnement a la capacité de redimmensionner les partitions Win sans tout ruiner au niveau des données. Par contre, pas moyen de les déplacer, comme on peut le faire aisément avec un Partition Magic. Enfin, je me suis aperçu qu'une des appli commerciales dispo, Acronis Selector, semblait être un super outil de partionnement qui pourrait installer jusqu'à 100 OS ! Je teste ça prochainement et vous tiens au courant... Sinon au niveau install, le seul point noir serait cette histoire d'ordre d'introduction des CD que j'ai trouvé quelque peu illogique : par rapport aux distribs' précédentes, il faut introduire respectivement le CD1, le CD2, le CD "International & Doc", le supplementary (CD3), puis les 2 CD d'appli commerciales. Enfin, cela n'empêche en rien une bonne installation.

Le bureau KDE 3 est tout simplement magnifique. Les différents types d'animation (ouverture des dossiers que l'on survole avec la souris etc...) sont un peu gourmands en ressources, et peuvent passer pour du gadget aux yeux de certains, mais montrent bien l'évolution de cet environnement graphique qui n'a rien à envier aux autres OS (j'ai vu récemment le bureau de MacOS X, qui est assez bien fait je dois dire : à comparer avec X11 qui est maintenant dispo pour MacOS...). Pour les réfractaires qui trouvent KDE trop "Win-stylé", il y a aussi Gnome 2, Enlightment et autres WindowMaker...

Pour faire simple et rapide, voici les (+) et les (-) que j'attribue à cette distrib' :

Les (+) :

- Le lecteur de DVD Xine fonctionne enfin chez moi. Le design de celui-ci est impeccable, avec plein de skins différents : on est bien au-dessus de ce que l'on trouve en logiciel payant ! Mais ce qui compte, c'est la possibilité de zapper de langue en cours de lecture du DVD, ainsi que les sous-titres. Une très bonne qualité d'image lors de la lecture, des nombreux réglages qui permettent d'ajuster la couleur, la lumière, le contraste, rien à redire.

- Une nouveauté à associer avec Xine : si une sortie TV est présente sur votre carte graphique, et si le système la détecte lors de l'install, vous pourrez balancer votre affichage sur votre téléviseur, donc mater des DVD sous Linux, sur votre télé. Une image "TV-OUT" est créé spécialement dans ce but (choix dans LILO au démarrage...), car un fichier XF86Config spécial est conçu pour utiliser cette fonctionnalité.

- Idem pour l'émulateur Wine qui n'avait jamais fonctionné sur mon ordos perso. Je l'ai installé lors de l'installation générale du système, et beaucoup de progs' Win98 fonctionnent parfaitement, notamment un dico French-English dont j'ai du mal à me passer (les dicos sous GNU/Linux sont un peu lourds à mettre en oeuvre, et dans un tel cas, faut quand même pas chercher les complications...). Photoshop est émulé, mais l'ouverture de fichiers conduit à un plantage (pas grave j'utilise mon vieux GIMP...). Pareil pour Dreamwaver qui me sort des accents farfelus... Par contre les jeux éducatifs de ma petite nièce tournent parfaitement sous Nunux...

- Le compilateur GCC 3.2 est mieux que le 2.96 qui était buggé et empêchait la compilation de certains progs'...

- LBreakout2 est encore amélioré, avec plus de tableaux, un graphisme toujours très propre...

- les pilotes d'imprimante permettent d'obtenir des résultats plus que convenables lors de la création de documents, de graphismes... Pour la HP930C, il a installé le pilote GIMP-PRINT-IJS par défaut, mais je suis revenu au HJS, sachant qu'il est possible d'en définir plusieurs, selon le type d'impression que l'on souhaite au final (qualité photo, présentation...). CUPS me sert de serveur d'impression en réseau pour Linux et pour Win98, grâce à SAMBA. A noter la présence du "commercial" TurboPrint, qui fournit des pilotes optimisés pour une centaine d'imprimantes, et permet d'atteindre du 2400 dpi pour une qualité photo égale à celle d'une impression sous Win98, avec interface graphique pour sélectionner le type de papier etc.... Le problème, c'est qu'il faut s'enregistrer sur leur site, et que la manip'est des plus obscures, puisque rien n'indique s'il faut donner son numéro d'enregistrement du Pack Madrake ou quoi que ce soit : une fois de plus, c'est pour les logiciels payants que le service laisse le plus à désirer. Et si vous ne vous enregistrer pas, un super logo "TurboPrint for Linux" viendra inévitablement polluer votre document.

- Sous KDE3 les fonts sont très correctes, puisque l'on peut activer l'anti-aliasing depuis le Centre de Contrôle KDE, par l'option Polices, qui permet en outre d'ajouter les fonts True Type issues de Win98. Je n'ai plus à utiliser le prog' xfstt, tout passe par xfs, le serveur de police de Xwindow.

- Pour finir un autre point important, la recompilation du noyau. Avec la Mandrake 8.1 (et la 8.2...), il fallait faire un make mrproper pour pouvoir compiler sans problème le kernel. Là, j'ai un peu allégé et optimisé celui-ci, en activant notamment l'option de définition du processeur K7-Anthlon, qui est sur i586/686 par défaut, et je n'ai pas eu de "Kernel Panic", auquel je m'était habitué lors des mes dernières expérimentations dans ce domaine... Une seconde recompilation pour intégrer le support de ma carte graphique, et virer nombre d'options qui m'étaient inutiles s'est également très bien déroulée.

 

Les (-) :

- La première chose qui a frappé tout le monde, c'est la différence de rapidité au démarrage du système, par rapport à la 8.2. En effet, les premiers Boots étaient vraiment très rapides, mais cela n'a duré que quelques jours, puisque maintenant, le début du démarrage est toujours très véloce, mais au moment de démarrer le serveur graphique, je note une certaine lenteur, dont je n'ai pas identifié la cause pour le moment.

- Le plus gros problème concerne les icônes du bureau : Mandrake n'a pas retenu la leçon de la version 7.2, buggée au niveau du Supermount. Dans le fichier /etc/fstab, il a fallu que je remette "à la main" /mnt/cdrom au lieu de none (en début de ligne), sinon ça ne marchait pas. Pire, pour monter facilement mes partitions distantes NFS, j'avais coutume de placer des icônes sur mon bureau (version 8.2). Avec la 9.0, dans le dernier onglet d'une icône type CDROM, on n'a pas le dossier /mnt/nfs qui apparait comme les autres /mnt/cdrom ou /mntfloppy, même celui-ci a été créé auparavant. Heureusement, j'avais conservé des icônes de ma 8.2, que j'ai réutilisées, et ça fonctionne bien maintenant.

- Le gestionnaire RPMDrake (le Software Manager) n'est plus comme avant : tout est séparé en modules distincts, le "Source Manager" pour définir les chemins et gérer les sources des packages, un "Software Install" pour les installer, et un "Software Remove"pour les désinstaller. Un peu trop à mon goût, surtout qu'il allait pas mal le Software Manager dans son ancienne version : d'un clic, on avait les listes des progs' à installer/désinstaller, avec surtout le CD exact contenant tel ou tel package, ce que ne fait pas Kpackage. De plus, à l'école (mon boulot que j'ai jusqu'en juin 2003..), le Source Manager ne veut pas me prendre les sources, que je passe par le disque dur ou directement depuis les CDROMs', donc c'est un peu galère.

- Même remarque pour le gestionnaire de Processus KPM, qui a été trop simplifié et que je trouve un peu limite avec deux options, RAFRAICHIR et TUER, alors qu'avant on pouvait terminer proprement un processus par un clic droit sur celui-ci dans liste. Je travaille donc en ligne de commande avec le bon vieu prog' ps ( ps aux pour avoir tous les processus en cours d'exécution...). Comme quoi c'est bien vrai, la "relative" maîtrise des lignes de commande dans une fenêtre terminal, ça a du bon, car on peut toujours s'en sortir ...

- Pas de TuxPuck, le super-jeu de palets sur coussin d'air. Je déteste ce jeu dans la vraie vie, car je trouve que ça "claque" trop. Sur l'ordos, il est génial, mais malheureusement absent de cette distrib'.

- Pas de Xosview non plus. Dommage, ce petit prog' permettait de surveiller l'activité processeur, des disques, de la mémoire... Pratique quoi.

Cette liste n'est pas exhaustive, et sera mise à jour, au fil de mes découvertes de bugs, problèmes, comportements anormaux, plantages, incendies de disque.. ;-).

Enfin dans l'ensemble, et sur ma machine bien entendu, je compte plus d'améliorations notables (Xine, Wine, grande stabilité malgré un petit overclock de mon processeur qui tourne à 1280 Mhz au lieu de 1000 Mhz...), et je trouve la Mandrake 9.0 plutôt réussie, en gardant à l'esprit que quelques uns, suite à des problèmes de configuration matérielle ou logicielle, ont été incités à réinstaller la 8.2, qui était effectivement un modèle au niveau stabilité. On va dire que j'ai de la chance, puisque je n'ai eu aucun gros problème de reconnaissance de matos ou autre avarie à l'utilisation (enfin jusque là tout va bien...). Pour ceux qui le souhaitent, la première version Beta de la Mandrake 9.1 est dispo en ligne. Je préfère déjà bien faire tourner la 9.0, et attendre qu'elle soit finalisée avant de télécharger la Download Edition 9.1 pour la tester, d'ici le mois d'avril...

Sommaire